L’école Antonio Cassese se rend à Nuremberg

La première semaine de novembre 2016, l’Initiative Antonio Cassese a organisé une formation de cinq jours à Nuremberg sur l’enquête et la poursuite des crimes internationaux au niveau national pour un groupe de juges et procureurs du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Mali. La formation a eu lieu à l’Académie Internationale des principes de Nuremberg, le principal soutien financier. Pour le programme complet, voir ici. 

Le processus de sélection des juges et procureurs a été crucial afin d’identifier ceux qui, dans leurs pays respectifs, doivent faire face quotidiennement aux défis intrinsèques à l’enquête et la poursuite des crimes internationaux. La réunion de ces juges et procureurs pendant une semaine à Nuremberg a contribué à construire des réseaux qui vont faciliter et développer la coopération judiciaire ainsi que l’échange d’informations entre leurs pays d’origine. 

Les juges et procureurs qui sont venus à Nuremberg ont formé un groupe fantastique. Leur enthousiasme, intérêt et participation active ont créé un environnement pédagogique fondé sur des échanges mutuels et réciproques. Ils ont activement participé à des discussions fructueuses avec les formateurs sur l’état actuel de la justice pénale internationale, et se sont penchés de manière critique sur les défis rencontrés lors de l’enquête et de la poursuite des crimes internationaux, à la fois au niveau national et international. 

Nous souhaitons remercier tout spécialement les formateurs qui ont accepté avec enthousiasme notre invitation et ont partagé avec les participants leur expertise et leurs connaissances. Nous remercions donc François Boudreault, Caroline Fournet, Jean-Baptiste Maillart, Alberto Perduca, William Schabas, and Harmen Van Der Wilt. 

Nous remercions également P. Antoine Kaboré, Rachelle Kouassi et Sâ Benjamin Traoré pour leurs contributions essentielles dans l’organisation de la semaine de formation et leurs excellentes sessions. 

Enfin, et surtout, un grand merci à Marta Bo pour sa qualité de chef de projet et pour avoir fait de ce projet une réalité.